La vérité sur la dissolution de CARIMI


Richard Cavé en a discuté dans une entrevue avec LoopHaiti hier dans la soirée.

C’était un lundi comme les autres. Sauf qu’il s’agissait du 18 juillet 2016. À cette date, les fidèles supporteurs ont appris sèchement par un communiqué la dissolution de leur groupe préféré. Carimi, après 15 ans tumultueux dans le compas s’est retiré, discrètement. Pourtant, l’on a pressenti la catastrophe. Elle a commencé avec la « pause » demandée par Michael Guirand quelques mois avant que ce dernier annonce son retrait définitif.


Depuis, des théories les unes plus farfelues que les autres ont tenté d’éclaircir l’incompréhension du public. « Je n’ai pas brisé Carimi », se défend Richard Cavé nullement éreinté par la question. « Nous avons 15 ans dans le business. Michael nous a remis sa lettre de démission une première fois, il est retourné et nous l’a redonnée une seconde fois » explique-t-il. « Là, on s’est dit qu’on ne peut jouer avec le public de la sorte. S’il décide de ne plus faire partie du groupe, nous mettons un terme à l’histoire. C’était une décision grave, c’était difficile », conclut celui qui fera ce soir à Karibe Hotel la grande première de son groupe « Kaï », supporté par Digicel.

Carimi n’existe peut-être plus, mais les liens entre ses anciens membres restent « très forts » assure Richard Cavé. « Je parle à Michael et à Carlo. Dernièrement, je n’ai pas parlé à Michael, je n’ai pas entendu de ses nouvelles. Il y a trois jours de cela, pour la Noël, il m’a envoyé des textos et on a repris contact », explique celui dont le premier album avec son nouveau groupe devrait sortir en mars 2017.

Quant à un renouveau de Carimi, Richard Cavé dit être « très ouvert pour une collaboration » même quand il estime que « Kaï doit faire son chemin ».

Crédit photo : LoopHaiti/Estailove St Val


0 vue